L'origine des conflits.

" En Belgique, le confinement a nettement fait grimper le nombre de divorces
de plus de 25%" (constat officiel de la Fédération des notaires de Belgique)

Cette période particulière que nous avons traversée a donc révélé à certains
couples toute la difficulté à vivre ensemble quand on est un homme et une
femme (ou une femme et une femme).
Mais qu'est-ce qu'au juste que vivre ensemble, être un homme et être une femme
?

Qui dit couple, dit inévitablement problèmes de couples.

L'origine de tout conflit est à rechercher dans le déséquilibre des énergies
féminine et masculine. Tout ce qui existe comporte un principe féminin et
masculin. Entre autres, le masculin relève du visible, de l'action, du don, de la
stabilité et de la logique ; alors que le féminin est l'invisible, la tranquillité,
l'accueil, le mouvement et l'intuition.
Pour former un couple, il faut généralement une femme et un homme. Et tout
individu, homme ou femme, constitue un "couple intérieur" avec des qualités,
réactions et émotions dites masculines ou féminines.

Tout l'enjeu est de pouvoir trouver l'équilibre.
Cet équilibre n'est jamais acquis et est à renouveler régulièrement et en
permanence.

On attend généralement de la femme qu'elle soit... et de l'homme...
Notre société moderne, patriarcale, est gouvernée par des forces masculines. Il
faut être le meilleur ...

Le secret de la bonne entente au sein d'un couple est donc l'harmonisation des
énergies féminines et masculines.


Quand un des principes s'exprime ardemment, il faut que l'autre se retrouve
toujours quelque part dans cette expression. Les deux énergies, même quand
l'une est dominante, vont toujours de pair à l'image du Yin et du Yang.

Quand un partenaire a besoin de parler, communiquer ses besoins ou ses envies,
modalité masculine, il doit en même temps veiller à s'écouter et à écouter
l'autre, modalité féminine. Une écoute Yin est une écoute profonde,
désintéressée et subtile. Il s'agit d'écouter ce que l'autre dit mais aussi de
comment il le dit, de son corps, de ses comportements et de ce qu'il ne dit pas.
Une écoute de l'extérieur, mais aussi de l'intérieur. Ca implique de faire preuve
d'une grande empathie.

Une écoute de l'autre, mais de soi aussi en train d'écouter l'autre. Car l'écoute
dépend avant tout de la personne qui écoute et de son état de réceptivité. Pour
écouter l'autre, il faut être capable de s'écouter soi. Aussi, l'écoute de ce qui en
soi nous empêche d'écouter: de nos blocages, peurs, rancunes, haines et
jalousies. L'écoute implique un état d'ouverture totale. Ecouter c'est accueillir,
accueillir l'autre, ce qu'il y a autour de nous et ce qu'il y a en nous. L'écoute est
principalement énergie féminine.

De cette énergie féminine pure et pleine peut jaillir le principe masculin.
L'énergie masculine, qui est action, naît de l'énergie féminine qui est écoute ; et
réciproquement.
L'énergie masculine n'est pas séparée de l'énergie féminine, mais forme un seul
et même mouvement. C'est ce mouvement qu'il faut comprendre.

Chercher à agir ou résoudre les problèmes de couple directement, sans écoute,
n'as pas de sens. Hors c'est cette approche, de type Yang, qui est souvent
adoptée et qui ne tire pas son origine d'une réelle compréhension, relevant du
Yin.

On ne peut parler d'énergie masculine sans parler d'énergie féminine. Si l'une
s'exprime, l'autre aussi. Il y a un principe de conservation de l'énergie féminine
et masculine. Ces énergies se contiennent et se transforment l'une en l'autre.
Tout l'enjeu est dans la transformation harmonieuse.

Les hommes et les femmes, et les individus plus généralement, ont des besoins
spécifiques et différents. Une erreur en couple est de ne pas comprendre les
besoins de l'autre. De penser que l'autre a les mêmes besoins que nous, des
femmes en générales ou de nos partenaires précédents. Pour comprendre les
besoins de l'autre, comment allez-vous faire ?

Cas de mon amie Sara : excès d’énergie masculine, refoulements, maladies ...


Sacré auteur : J. Kalenga

Laissez un commentaire